Recherche avancée

Nouvelles:

Rappel : le forum n'est pas un chat. Pour toutes vos discussions personnelles ou échanges de coordonnées, les mp et buddies sont à votre disposition.

Auteur Sujet: Motoculture (17)  (Lu 6629 fois)

desmoquattro

  • Invité
Motoculture (17)
« le: 02 mars, 2009, 15:45:23 15:45 »

Salut a tous , la semaine derniere je vous ai parle brievement du projet de 500 Boxer de MV AGUSTA destine a courir la saison 77 , et je vous ai dit que ce moteur faisait parti d un lot rachete par un collectionneur Americain ,j ai parle du "patrimoine" MV mis en vente , en fait ce n est pas tout a fait ca ; c est plutot d un demantelement du service course dont il aurait fallut parler , peut etre l occasion de revenir sur l histoire de MV Agusta..

Cette marque qui signifie litteralement "Meccanica Verghera" Agusta a ete fondee en 1920 et c etait a cette epoque seulement des creations aeronautiques , comprenez dans un premier temps des avions puis des helicopteres des 1954.
La MV Agusta qui nous interresse c est a dire celle qui fait des motos n est apparue qu en 1945 et au depart ce n etait que des petits utilitaires qui furent produits , a moteur deux temps.

 
 L usine fabriquant les helicopteres en 1971.

A la fin de la seconde guerre mondiale il fallut trouver une maniere pour Agusta de se diversifier , et c est de la qu est venue l idee au Comte Domenico Agusta de s engager en competition avec a la cle tous les succes que l on connait : 275 victoires en Grands Prix et 37 ou 38 titres de Champion du Monde.

Pendant des annees le Comte Agusta a pratique la politique du secret et des resultats a tout prix au sein de son empire ,faisant main mise et controlant absolument tout de A a Z.
C etait quelqu un d excessivement fier et orgueuilleux , issu d un dynastie prestigieuse , celle des Agusta , et dont les origines remonteraient avant l an 1000 en Sicile.
On peut le comparer d un certaine mesure a Soichiro Honda , son "homologue" Japonais sauf que ce dernier etait d un caractere plus enjoue et rieur , voir deconneur.

 
 De gauche a doite , Corrado Agusta , Domenico , Vincenzo ,Mario et au centre la Comtesse Giuseppina Agusta.

Bref , pendant toutes ces annees de competition , de 1950 a 1976 en Grand Prix , MV Agusta s est couvert de gloire , avec des pilotes comme Giacomo Agostini notamment , gagnant en 125 , 350 et 500 Cm3 , meme si a cette epoque il fut souvent reproche a MV de vaincre sans reelle opposition , tout au moins avant l arrivee des Japonaises..

On a vu precedemment que Domenico menait tout de main de fer , interdisant de divulguer pourquoi telle ou telle moto etait tombee en panne , interdisant de prendre en photos les motos de Grand Prix "deshabillees" , etc etc.. il mourut en 1971 et des lors c est la que l empire commenca a s effondrer..

En effet , Domenico etant mort , c est a Corrado desormais d assumer la continuite de l entreprise , or celui ci se revelera incapable d assumer cette tache , pour diverses raisons ; parmi lesquelles celle qui veut que l etat Italien impose sa participation dans un secteur qu il avait auparavant largement subventionne , devenant par la meme "proprietaire" de MV Agusta , ou presque , et creant ainsi une nouvelle societe , le "Gruppo Agusta".
Or depuis le debut des annees 60 les ventes de motos ne sont pas au mieux ,et elles etaient jusqu ici soutenues par les ventes du secteur aeronautique d Agusta , tout comme les sommes englouties dans la competition , Domenico etant mort , les vases communiquants ne fonctionnent plus..

En 1980 ; l etat Italien devenu presque majoritaire dans l affaire Agusta decida de demanteler la partie non rentable , a savoir l unite de production motos , et devinez quoi par la meme occasion qui coute une fortune ? LA COMPETITION BIEN SUR !!

En 1976 ; le Reparto Corse fut mis en sommeil alors que tout etait encore reuni dans les memes murs : tous les moteurs , tous les cadres ,toutes les machines completes et un stock considerable de pieces , j annonce tresor en vue...

Un premier lot de machines fut rassemble pour constituer le fond du musee MV Agusta , laisse a la garde de l Association des Anciens Travailleurs de la MV Agusta.
Tout le reste etait stocke dans les batiments du reperto corse , sur le site de l usine d helicopteres , lorsque fut signe l accord final rendant l etat Italien seul proprietaire de la societe aeronautique Agusta.

 
 La part du tresor de Iannucci.

 Par cette manoeuvre rendant l etat Italien proprietaire , des motos de valeur se retrouverent dans les mains de gens qui n en avaient rien a faire , et la j annonce massacre en vue..
 Heureusement , certaines personnes dont notre ami Iannucci eurent vent qu une vente aux encheres du service course allait avoir lieu ,
pour decrocher la lune il s associa avec un investisseur Iranien.
 Le reparto corse ou ce qu il en restait avait entre temps trouve refuge dans un batiment de la MV  a Gallarate , entre 1976 et 1978 ; annee de la mort de la marque MV Agusta.

Sans rentrer trop dans les details , sachez que de ce qu il restait deux nouveaux lots furent constitues ,l un compose de machines completes et en bon etat, l autre du stock de pieces, de cadres et de moteurs soigneusement conserves depuis le debut des annees 50.
En 1986 ; ce lot de pieces fut rachete par Ubaldo Elli , tandis que les motos completes furent mises en vente en un seul lot , sans enchere officielle.

C est bien evidemment Robert Iannucci qui remporta ce lot avec son associe pour la modique somme de deux millions de dollars (somme inverifiable) mais aussitot une querelle eclata entre eux deux pour le partage du tresor , s ensuivit un proces long de 6 ans avec la mise sous sequestre des motos , bloquees en Italie , avec dans le lot notre fameux moteur "Boxer"

 Pendant ce temps la ; Ubaldo Elli a entrepris de reassembler tous les morceaux de motos dont il etait en possession , ce travail lui a pris dix ans , il en possederait 24 aujourd hui , qu il fait courir lors de manifestations d anciennes.

 Voila pour la partie la plus ancienne , aujourd hui (depuis 1997) MV Agusta renait grace aux freres Castiglioni qui ont "ressucite" la marque en apposant le logo MV sur une de leur creation..

 


 
« Modifié: 01 janvier, 1970, 01:00:00 01:00 par neozerabbit »
IP archivée

Pilou

  • ADMINISTRATEUR
  • RS GP
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 15.504
  • Localisation: Sud Gironde
  • Moto: SL 1000 Falco 2000
Motoculture (17)
« Réponse #1 le: 02 mars, 2009, 17:01:46 17:01 »

Merci Desmo pour ce récit, comme je te l'ai déjà dit, je suis fan à 100% :cool
IP archivée

cristo

  • Invité
Motoculture (17)
« Réponse #2 le: 02 mars, 2009, 18:00:10 18:00 »

molto bene Desmo, continua :couc  :cool
IP archivée

superkart

  • Invité
Motoculture (17)
« Réponse #3 le: 02 mars, 2009, 20:55:24 20:55 »

:bravo  :bravo  :bravo
IP archivée

JGI

  • Invité
Motoculture (17)
« Réponse #4 le: 02 mars, 2009, 22:08:26 22:08 »

Chapeau bas 'ti père, les vacances te font du bien!!!


 :yeah

On a notre encyclopédie de la moto!!! Il est vraiment trop fort!!!
IP archivée

bulletz

  • Invité
Motoculture (17)
« Réponse #5 le: 03 mars, 2009, 01:23:40 01:23 »

Citation de: pi-loup

Merci Desmo pour ce récit, comme je te l'ai déjà dit, je suis fan à 100% :cool


***Mot censuré***  :trink1
IP archivée

STEFRSVR

  • Membre de la LNB
  • RS GP
  • ******
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 6.736
  • Localisation: Rennes(aux alentours)
  • Moto: Rsv4Rf 2018
Motoculture (17)
« Réponse #6 le: 03 mars, 2009, 10:48:04 10:48 »

Récit super intéressant Desmo,change rien :yeah
IP archivée

neozerabbit

  • Invité
Motoculture (17)
« Réponse #7 le: 03 mars, 2009, 16:32:34 16:32 »

c'est tjs avec beaucoup de plaisir qu'un lit ces historiques.
IP archivée
 

Page générée en 0.065 secondes avec 26 requêtes.